Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 15:37

 

Je cours et voici que tu roules.

Vite ! Le temps s'accélère, au bord de l'autoroute, je lance un pouce en l'air.

Jadis, en des temps d'avant, au coeur des cirques latins, il signifiait la mort lorsqu'il pointait la terre.

 

 

Je vous échange deux trois babioles, trois fois rien, contre un peu de votre regard, un instant, pas trop longtemps car je sais bien que le temps est argent mais si vous pouviez accéder à mes dérives.

 

Je vous échange un peu de moi, oh, pas grand chose car je ne suis rien au monde mais quand même, si vous vouliez bien, juste un moment, vous arrêter là, au bord de l'autoroute, nous pourrions peut-être discuter du temps qui passe, mais je vous lasse, je le sais bien.

 

Je vous échange "un rien du tout", très poliment, je vous l'assure, vous ne perdrez rien au change, conformément aux usages en cours, même si le prix de l'essence est fort cher, "ce rien du tout" pourrait bien vous mener jusqu'au bout de la terre.

 

Je vous échange de l'inconnu, sans rire, là, dans le petit matin, de l'inconnu tout frais, tout bon, juste un quart de tour d'abandon, de l'inconnu qu'on connaît pas, avouez quand même que ce n'est pas cher échangé ?!

 

Je vous échange quelques mots, simplement quelques syllabes en sirop, sucrés? Pas sûr, miel peut-être? Pourquoi pas? Des mots en pousse café, s'il vous plaît, ou même mieux, des mots en voyages instantanés.

 

Je vous échange mon macadam, juste un zeste de mon urbanisme en voie de développement, du béton, azurèment, et puis quelques zones délabrées, histoire d'être pas trop décalé, avec l'autoroute, vous comprenez ?

 

 

Je vous échange... mais vous accélérez ?

 

C'est bien dommage, je voulais juste vous dire... mais l'échangeur n'attend pas.

 

Nathalie Deysson

Partager cet article

Repost 0
Published by plume invitée - dans Plumes créatives
commenter cet article

commentaires

Bérénice 20/12/2011 19:03

J'aime bien ces échanges de mots décalés et vivifiants, une petite chaleur humaine sur le bord de la route. Vivement la chronique du dimanche !

Magdeleine 22/12/2011 11:04



Un avant gout pendant la trève des confiseurs...