Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 09:01

L'espace est bondé de gens venus de partout. Jeunes artistes, vieux politiques. Tous se prennent au sérieux. Les pique-assiettes et Anne Hidalgo cherchent à se frayer un chemin entre les conversations autour des projets personnels -pourvu qu’ils soient à l’étranger et filmés-, les « tu connais ? » et les signes de main « ah tu es là aussi ? ». L'expo? Elle a l'air géniale. Il faudra revenir pour le confirmer. Un jour où le Bal ne fera pas vernissage, un jour où moyennant 6€ on peut profiter seule ou presque des œuvres et du génie de la scénographie. Après Antoine d'Agata, Mark Cohen et tous les autres, la nouvelle proposition artistique de l’impasse de la Défense tient les promesses de ce lieu magique. C’est elle qui me l’a fait découvrir grâce à lui. Et hier avec elle, nous avons apprécié le sujet et son traitement.

Un immeuble survivant de l'apartheid sous toutes ses coutures par MIKHAEL SUBOTZKY & PATRICK WATERHOUSE. Des photos mais pas que. Des gens, des fenêtres et des points de vue. Un sujet simple mais qui ouvre l’imaginaire et la réflexion. Personnel et collective (et réciproquement) ! Au rez-de-chaussée, par exemple, des vues du même paysage par des fenêtres différentes. Une affaire de précision où se mesure l’ampleur du quotidien et de la répétition. Mieux que tous les mots.

Pour les détails, je repasserai. Car hier, la contemplation était interrompue. La coupe était pleine d’être vidée.

lebal.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article

commentaires

Konseledise 23/01/2014 22:03

je dirais même plus : excellent! A voir... et puis... à revoir!

Plume de rue 26/01/2014 15:17



Tout à fait ! On y va quand ?