Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 10:54

Madame Bovary, c’est moi

 

Oral du Bac français, a long long time ago.

Je tire au sort un passage de Madame Bovary, où elle avoue au prêtre dans l’alcôve du confessionnal son amour coupable pour Rodolphe.

C’est l’un des passages les plus sensuels et charnels du roman.

Je me lance dans la préparation, oubliant le temps, perdue dans la musique de ces préliminaires.

Je me retrouve face à l’examinatrice : cheveu court et légèrement gras, jupe vert bouteille et cardigan boutonné au cou. Droite.

Mes envolées, mes mots, mon élan se trouvent renvoyés au fond de mon ventre. J’articule un discours plat d’un ton plat, en spirale, tournant autour de la scène dont je n’ose plus parler.

Et alors ? m’interroge-t-elle à plusieurs reprises, et alors ? je continue à tourner

Soudain, comme n’y tenant plus, elle se recule sur sa chaise, tape la paume de sa main sur le table.

« Mais c’est érotique ce passage, bon sang dites-le ! »

 

GriZou3.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by GriZou - dans Billet d'GriZou
commenter cet article

commentaires

jean de la Lune 15/04/2012 16:58

texte fin et drôle. Les deux mots pour décrire la tenue stricte du prof. de lettre et le brusque coup du plat de la main sur la table sont très "cinématographiques". Bonne idée pour un clip.

Magdeleine 17/04/2012 10:46



Quelle belle idée ... Un clip ! Merci monsieur de la Lune