Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 08:39

marseille

 

Il fait grand soleil, et pourtant les rues sont désertes. C’est bizarre, je croyais que les gens de ce pays vivaient dehors.

Je sors en tee shirt et en sandales, il a fait si chaud hier, et la première sensation c’est du froid, en même temps pas du vrai froid parce que la chaleur n’est pas loin, en dessus ou en dessous. Pourtant mes orteils sont tous blancs et j’ai la chair de poule sous mon jean qu’importe le ciel est bleu le soleil jaune ça ne devrait pas durer.

 Je suis à découvert maintenant un vent souffle fort des sacs en plastique des mégots des emballages en carton volent ça disperse ça ventile ça tourbillonne et c’est là qu’on s’aperçoit à quel point la ville est sale. Le linge aux fenêtres s’enroule autour des cordes et les drapeaux autour de leurs hampes, les parasols tournent d’un côté de l’autre autour de leur pied, les devantures sont fermées les places vides l’ombre ennemie.

C’est le temps du mistral.

 

GriZou3.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires