Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 00:29
 loco2 loco1

 

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Le RER et le Bus en sont un témoignage.
Gageons, dit le bus, que vous n'atteindrez point
Si tôt que moi ce but. Si tôt ? Êtes-vous sage ?
Repartit le RER section RATP.
Mon pépère, il vous faut rouler

Avec quatre roues dehors.
Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait : et de tous deux
On mit près du but les enjeux.
Savoir quoi, ce n'est pas l'affaire ;
Ni de quel juge l'on convint.
Notre RER n'avait que six stations à faire ;
J'entends de celles qu'il fait lorsqu'il n'est pas plein,

Il transporte les usagers, et rythmé par celle des portes la sonnerie,
Leur fait traverser Paris.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour stationner,
Pour attendre que les portes veuillent bien se fermer.

Patientant pour quelque accident voyageur, il laisse le Bus
Transporter ses voyageurs.
Il se hâte avec lenteur.
Lui cependant méprise une telle victoire ;
Tient la gageure à peu de gloire ;
Croit qu'il y va de son honneur
D'être en retard. Dans les tunnels, il marque une pause,
Il s'amuse à toute autre chose
Qu'à la gageure. À la fin, quand il vit
Que l'autre arrivait presque à Nanterre,
Il partit comme un train ; mais les élans qu'il fit
Furent vains : le Bus arriva le premier.
Eh bien, lui cria-t-il, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi l'emporter ! et que serait-ce
Si vous deviez en ramener à la maison ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

E. 08/06/2011 21:59


à la manière d'une fable de ce cher Jean De La Fontaine... Bravo !