Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:48

Hier nous sommes partis du Chemin Vert sous le soleil, et arrivés au marché des Enfants-rouges, nous avons partagé un encas joyeux et convivial. Nous avons listé, décrit, inventé, les yeux levés, au rythme des mots sur les carnets. Nous avons croisé Lucien Gaulard, des taureaux abyssiens, des fringues et des fringues, des œuvres d’art à tous les étages. Nous avons partagé des histoires savoureuses et des textes viendront bientôt habiter ces pages.

Merci à vous qui êtes venus déambuler avec Plume de Rue en ce 7 septembre. J’ai passé un très bon moment, bercée par votre enthousiasme et boostée par vos univers, tous singuliers.

Les déambulations suivantes sont en cours de construction : Le mois de la photo, les faces cachées de Montmartre…. Ça vous dit ?

Notre prochain rendez-vous est le dimanche 5 octobre à 11 heures à la porte de Pantin.

 pondichery180.JPG

Et puis, deux coups de cœurs. L’un littéraire, l’autre cinématographique. De ces créations qui vous font sentir bien, un peu comme une bonne tranche de partage.

Vous ne trouverez probablement pas  The immortals of Meluha by Amish dans les bonnes librairies de la capitale ou de la Navarre mais éventuellement sur Amazon. C’est le premier tome d’une trilogie mettant en scène un certain Shiva, humain aux allures divines dans une Inde d’il y a 4000 ans. C’est une fresque, ce n’est pas vraiment réaliste ou historique mais c’est délicieux. J’y retrouve l’ambiance de l’Inde, les couleurs et la complexité de ce pays merveilleux qui m’a enchantée. Il y est question de construction, de société, de retrouver l’enthousiasme collectif. Tout cela fonctionne !

Et puis  Hippocrate est à déguster comme un propos humaniste, sans prétention démonstrative. Ce film précieux met en lumière la complexité de notre système, ses aberrations, et toutes les qualités de ceux qui se dépatouillent là-dedans, même de ceux qui jouent le rôle des méchants. Je me suis attachée à tous ces personnages, aucun n’est gentil ou méchant, aucun ne détient aucune vérité, chacun fait un peu, bien, mal, comme il peut et c’est très fort parce que ça change du bien et du mal, des sentiments simples expliqués aux enfants. La vraie vie, c’est plus compliqué que ça !

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de rue - dans Déambulations !!!!!
commenter cet article

commentaires