Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 17:01

Sur le sol, oubliés des jardiniers et des machines à ratisser, les tiges des feuilles de marronniers, comme un mikado géant roulent sous les pieds, balayées ou enterrées pour quand les bourgeons reviendront.

 

Le chauffage s’allume, le corps se recroqueville, la tête se baisse dans la capuche et les épaules se rentrent sur des déambulations plus courtes. Les rues se vident plus vite et les flâneurs sont moins nombreux.paris oct 13 06

Restent ceux qui

paris oct 13 19 paris oct 13 20

 Espérant

paris oct 13 26

profitent du spectacle !

paris oct 13 04  paris oct 13 38

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article

commentaires

Jean de la Lune 09/11/2013 11:38

Belle image que ce mikado géant, et belles images aussi dans la série "nostalgie pauvreté"