Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 10:06

CIMG0088

Souvenez-vous, dans quelques jours commence la coupe du monde. Une période d’extrême tension où la lutte fait rage entre les différents camps, les guerriers du ballon rond s’affrontent sans intention de capituler. Pas d’armistice à la troisième mi-temps, il s’agit de régner sur le monde à travers les écrans de télévision, de briller auprès des enfants soldats et d’en faire des émules pendant des siècles et des siècles.

Nous nous souvenons de la victoire des bleus en 1998, comment oublier ce moment de liesse générale où certains comparaient la foule sur les Champs Elysées à la libération de Paris.

Se souviennent-ils aussi du triomphe du black blanc beur, de cette trêve – avec un t comme rêve- dans le racisme ordinaire, de la victoire collective, affaire de tous ?

Hier, il s’est souvenu du courage de ceux venus d’ailleurs, d’outre atlantique, d’outre manche, d’outre méditerranée pour libérer notre pays nazi et l’Europe envahie. Il a dit merci à tous ceux témoins d’hier encore vivants pour ceux tués dans les combats pour notre liberté.

Je ne me souviens pas de la guerre, je n’étais pas née. En revanche, je me souviendrai toujours de comment ça a commencé, par de la xénophobie, par du racisme ordinaire, par des différences pointées du doigt, par un resserrement national, par des exclusions de populations, par du nationalisme forcené, par le musèlement, par des interdictions d’écrire, par de la censure, par des jeux sportifs pour amuser le peuple.

Et toi ? Tu t’en souviendras ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de rue - dans Rome
commenter cet article

commentaires