Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 09:36
Entre Fauchon et Hédiard, les maisons de la truffe et du caviar, Nicolas, l'Ecluse, Senderens, et un peu plus loin le Tastemonde et la maison du whisky, la pinacothèque expose Soutine, alcoolique et miséreux en son temps devenu peinturlureux milliardaire à titre posthume ... Il mange sa gloire avec les pissenlits, par la racine à défaut des nourritures terrestres qui lui firent défaut.

Des harengs, des carcasses de boeuf jouxtent ses pantins dégingandés et les dépressifs expressifs de Modigliani. En leur temps des croûtes qu'un marchand d'Art, tête de lard, acheta pour une bouchée de pain.
Ainsi que d'autres qui même si elles s'exhibent dans le même lieu confortent dans l'idée que tous les hommes ne naissent pas égaux en talent.

Mais tout ceci ouvre l'appétit. Allez, il temps de donner de la nourriture aux cochons et d'aller casser la croûte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Magdeleine
commenter cet article

commentaires

rita 06/07/2012 10:31

tout le monde ne peut pas être artiste maudit... c'est un genre qui se perd.

Plume de rue 20/07/2012 12:22



Et pourtant j'aurais aimé être une artiste !