Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 22:03

Une main qui tout à coup vous agrippe

Inconnue

Terrifiante

Subir ou s’enfuir

La question du choix qui hante

Etranger en danger

 

Quand le doute s’immisce

Quand le doute s’installe

Douter douter douter

Voler naviguer voyager

 

Comme une surprise

Qui ôte la maîtrise

Ou rester en terrain conquis

La question du qui

Suis-je ?

A résoudre avant quarante piges

 

Quand le doute s’immisce

Quand le doute s’installe

Douter douter douter

Voler naviguer voyager

 

Avenir

Choisir

Ange ou démon

Telle est la question

Devant, derrière

Plaisir

 

Quand le doute s’immisce

Quand le doute s’installe

Douter douter douter

Voler naviguer voyager

 

Juste maintenant

Le présent suffisant

Ou édifice à construire

Bâtir

 

Quand le doute s’immisce

Quand le doute s’installe

Douter douter douter

Voler naviguer voyager

 

Actrice,

Complice

Amie ou ennemie, la main

Tomber de sa hauteur

Ou rester dans la tiédeur

Du garde à vous

A genoux

 

Quand le doute s’immisce

Quand le doute s’installe

Douter douter douter

Voler naviguer voyager

 

Calcul

Recul

Laisser aux rêves

La place, sans grève

Entre mes mains, cette main

Destin

 

Quand le doute s’immisce

Quand le doute s’installe

Douter douter douter

Voler naviguer voyager

Partager cet article

Repost 0
Published by Magdeleine - dans août in Africa
commenter cet article

commentaires

E. 17/09/2012 19:34

j'aime beaucoup ce poème, moi aussi.

Plume de rue 19/09/2012 18:21



c'est la crise ... de la quarantaine ! Et le doute un serpent de mer !



mélanie 24/08/2012 23:14

j'aime beaucoup ce texte !
mais on peut pas le partager sur FB (ou alors j'ai pas trouvé comment on fait...)...c'est dommage...
Mélanie

Plume de rue 25/08/2012 13:20



Merci Mélanie, je suis très touchée de ton commentaire! comment ça ça ne se partage pas sur fb ? Ah ... je l'ai mis sur la page plume de rue pour la peine !