Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 08:14

Hier, je me suis réveillée après une nuit courte, cisaillée. J’avais fait un rêve rempli des événements de la veille. Une histoire contrariante, abracadabrante et si proche de la réalité. Une réunion animée, des collaborateurs opposés. Au petit déjeuner, une envie de les gifler. La cuillère dans le café, je ruminais. La pression montait. J’attendais. Que quelque chose vienne tout arrêter. Un cataclysme nucléaire ? Une grève de RER ? Rien ne s’enrayait, tout n’était que quotidien. Je me suis douchée, habillée et même maquillée. Rien ne s’y opposait. Aucun signe du destin. Au moment de tourner la poignée, je me suis arrêtée. Il était hors de question de franchir le pallier. Et pourtant, j’y suis allée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Magdeleine
commenter cet article

commentaires

Bérénice 31/05/2012 16:01

Et comment ça s'est passé ?

Magdeleine 31/05/2012 16:22



Je me suis ennuyée !