Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 16:17

Le Panthéon, c’est là où la patrie est reconnaissante aux grands hommes (et quelques femmes). Le bâtiment est ostensiblement majestueux, pompeux et néoclassique. On y rentre en faisant la queue et on se bouscule dans la crypte pour reconnaître Jean Moulin, Voltaire, Marie (et Pierre) Curie, des tas de généraux sans qui la France aurait perdu des guerres, quelques scribouilleurs méritants etc, etc.

En ce moment, le panthéon est en travaux ! Alors pour fêter cela, et égayer les couvre-échafaudages blancs, la main a été laissée à JR photographe et portraitiste. Sous la nef, dans la coupole, une immense fresque de têtes : plein d’êtres humains anonymes et hétérogènes, peut-être grands, crépus parfois, en costume ou en civil, souriants mais pas toujours.

JR1.jpg

Des gens normaux comme la fille derrière son comptoir qui achète les livres que les particuliers revendent en patientant pour quelques euros chez Gibert, des originaux comme celui qui joue de l’orgue de barbarie avec des chats dans une bannette place de l’opéra, des tristounets comme celui qui rentre des données dans une base toute la journée et s’égaie quand il reçoit un appel.

JR2.jpg

Il y a peut-être le chauffeur de taxi qui m’a ramenée hier soir, sans un mot, sans radio ou celui qui reste bien stationné au milieu de la chaussée quand je suis lancée en descente et en Vélib Boulevard Raspail. Il y a sûrement un épicier ouvert après le dernier métro, une dame qui prend le premier RER, un patron, une chef de service, un employé, une contremaîtresse, une ouvrière, un manageur de transition et puis un garçon de café, une femme de ménage, un sage-homme, un gigolo, mon voisin du dessus, votre grande tante, un car de touristes déjà repartis, des résidents qui attendent leur permis de séjour. Quelqu'un qui a déjà voté front national mais ne l'a pas dit, un artiste, une éleveuse de bergers allemands.

JR3.jpg

Bref, plein de gens à qui on a fait une place temporaire au Panthéon, juste parce qu'ils sont des êtres humains. Et tant mieux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article

commentaires