Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 11:15

 

Invisibilité, mot féminin de grand talent - Chronique 20  d’Alix, féministe

 

Qu’il est beau le rapport de Michèle Reiser, membre du CSA, sur l’image des femmes dans les médias ! Ne vous emballez pas, il ne s’agissait pas de compter les seins nus placardés sur les kiosques à journaux ; mais de comparer les temps de parole des femmes et des hommes sollicités pour leur expertise dans la presse (papier, radio, tv). Devinez qui a gagné ? Femmes = moins de 20%. Pour celles et ceux qui manqueraient de repères statistiques, il faut savoir qu’il y a plus de 20% de femmes diplômées en France et qu’il leur arrive même d’être majoritaires dans certaines disciplines professionnelles (magistrature, éducation, etc). Les journalistes avaient promis de faire des efforts après la parution du précédent rapport. Devant la stabilité sans faille des résultats 2011, ils arguent de deux obstacles à l’évolution de la situation :

 

1/ les journalistes sont pressés et il leur faut des experts prêts à témoigner rapidement, alors ils tapent dans un fichier existant et masculin ; bref, les habitudes.

 

2/ les journalistes sollicitent des femmes … mais elles refusent parce qu’elles disent n’être pas assez compétentes ou pas assez disponibles ; bref, elles ne veulent pas.

 

Un partout la balle au centre. A ce degré-là, l’invisibilité devient une compétence et il convient de se demander qui tient la scie sur la branche. Car il y a beaucoup de femmes parmi les journalistes.

de nuit02

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bérénice 30/01/2012 13:01

et la photo sur l'invisibilité, c'est très très fort !

Magdeleine 01/02/2012 18:12



Chère Alix,
Depuis que je lis régulièrement votre chronique, je me vois pousser des ailes féministes. Des elles donc peut être.
L'autre jour je reçois un article professionnel dans un domaine exercé au bas mot par au moins 70% de femmes. Il y recense des paroles d'experts, dix, tous des hommes. Réponse de l'auteur à la
remarque soulignant l'exclusivité mâle : à part des femmes que manque-t-il? Hum … C’est là que l’à propos me fait défaut. Et pourtant, il y en aurait eu des réponses possibles ! Bref.
Continuez ! Bien à vous. J



Nathalie Deysson 29/01/2012 12:49

2 fois coupables ?
La compétence d'invisibilité s'acquiert-il par le poids de la norme éducative et le pouvoir du mâle dominant?
Ou bien cette compétence d'invisibilité serait-elle une forme de pouvoir latent issue de la puissance féminine ?
En des temps anciens, Tseu hi, impératrice de Chine gouvernait d'une main de fer au grand jour et en pleine lumière. En d'autres temps, Masako, épouse du 1er shogun du Japon, oeuvra dans l'ombre,
en faisant et défaisant intrigues et allumant haines et complots pour soutenir son époux... et finalement en étant elle même, véritable "shogun" sans en détenir officiellement le titre...
Entre ombre et lumière, le pouvoir des femmes reste immuable. Le pouvoir de certaines femmes.
Un texte qui ne m'a pas laissé muette et qui a su m'interpeller sur un sujet que j'affectionne... merci Alix! ;-)