Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 10:06

P1100771Ecrit sur proposition

 par Juliette 

 

 

Je suis un bon contrôleur de gestion et cette entreprise m’a embauché pour mon sérieux. Après plusieurs mois d’un travail acharné, je suis venu présenter le plan d’actions à mettre en place pour maîtriser les coûts. Il y avait dans l’auditoire tous mes collaborateurs et leurs collaborateurs, mes pairs et mon supérieur, le directeur général en charge des affaires financières.

J’en étais au tiers de mon exposé, expliquant les principes du retour sur investissement de nos actions à partir d’indicateurs clés de performance que j’avais construits suite à la mise en œuvre d’un groupe de travail qui s’était réuni plusieurs heures par semaine et ce toutes les semaines depuis six mois, quand, assise au premier rang, elle s’est mise à bailler. Je n’y ai d’abord pas prêté attention puisque mes autres collaborateurs et leurs collaborateurs, mes pairs et mon supérieur, le directeur général en charge des affaires financières avaient gardé leur concentration sur mes propos. Mais au moment où je détaillais le calcul de la marge nette nécessaire à la bonne compréhension de l’OUP, elle s’est mise à rire. Doucement d’abord puis de façon ostensible, déclenchant par contagion un flot de ricanements généralisé.

C’est le pied gauche du paper board qui a traversé sa carotide.

Partager cet article

Repost 0
Published by Magdeleine - dans sur proposition
commenter cet article

commentaires