Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 18:48

orange.JPG

 

Les arbres de la plaza del Patriarca scintillent de bleu et donnent aux oranges l’air d’un poème de Paul Eluard.

Les yeux de Goya et les sourires de Sorolla ont l’amertume des oranges vertes.

La crise s’est installée et eux dans le lit de la Turia sous les orangers. Quand l’appareil photo fixe leur pauvreté, ils deviennent sanguins.

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> Plume de Rue publie de partout... et ce texte me plaît beaucoup ! merci pour ce cadeau de fin d'année :-)<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Quelques oranges pour attaquer une année vitaminée.<br /> <br /> <br /> <br />