Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 22:55
 

Râper finement 500g de carottes. Apprécier la couleur et vous remémorer les 4L, les boissons vénitiennes, les Torii et les poèmes de Paul Eluard.

Dans une sauteuse faire revenir 1 oignon dans de l’huile d’olive. Constater que pour arriver au cœur il faut enlever de nombreuses couches, et que ça pique les yeux.

carottes8

carottes9

 

Ajouter les carottes et le jus d’une boîte d’une grosse boîte de thon au naturel (180g environ). Invoquer l’endroit d’où il vient et fermer les yeux. Quelques instants sentir le sable sous vos pieds et le vent sur votre peau.

 carottes5
 

Faire cuire à feu doux, laisser mijoter. Humer. Ecouter. Vous transporter quelque part où les repas sont faits autour du feu, sous une tente ou à la belle étoile quand la nuit est déjà tombée.


Battre 4 œufs avec un petit pot de crème fraîche. Entendre d’une seule voix tous ceux qui ont dit : tu restes dîner ?

  carottes6carottes7


 

Ajouter 100 grammes de gruyère râpé et le thon émietté. Vous rappeler ces endroits où on mange du poisson autour d’une grande table. Le Pulpo, les séances d’étirement et tout ce qui y ressemble.

 carottes4
 

 

Saler, poivrer, assaisonner à votre goût.


 


Hésiter. Improviser. Ne pas en rajouter.
 

Mélanger le tout avec les carottes. Penser à ceux qui ont les fesses roses et que vous avez tenus dans vos bras.


Verser le mélange dans un moule à cake beurré. Penser à ceux qui vous rendent aimable.

 

Mettre à four chaud thermostat 6/7 (200/220°) pendant 35/40 minutes et penser à ceux qui le mangeront.

 

Sourire.

 


 carottes1

carottes2

 

 

Servir tiède avec une sauce (au fromage blanc, à la tomate, une mayonnaise) ou froid arrosé d’un jus de citron.

 

carottes3

Partager cet article

Repost 0
Published by Magdeleine
commenter cet article

commentaires

Tara Gastons 28/11/2010 13:34


Un blog tout en délicatesse et en poésie, parsemé d'humour et de passion...comment rester insensible ! Bravo TG


Magdeleine 28/11/2010 19:15



et une nouvelle inspiration que tu me donnes là...



Tara Gastons 28/11/2010 13:32


très beau blog bravo, emprunt de sensibilité et de poésie...cette recette de cuisine me replonge dans des souvenirs d'enfance...étrange non ?


Magdeleine 28/11/2010 19:14



Mer bleue et murs blancs comme un drapeau grec ? Il m'en reste un peu dans mon congel pour les soirs d'entorses ... Merci !



E. 29/10/2010 11:03


en coup de vent sur le net je te lis et te dis merci de ce partage en mots et en images, en évocations et en explications. Je le ferai dès que je retrouverai ma cuisine.