Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 10:33

La famille Semianyki c’est ….

Des clowns déjantés, du cirque pour adultes, de la poésie sans parole, de l’humour grinçant, une folie russe, un pur moment de bonheur.

La mère arrive enceinte jusqu’aux dents. Elle commence en avant scène, seule et asperge le premier rang en étendant sa lessive. Puis elle ouvre un drap blanc sur son intérieur qui fait autant rêver que chez les Deschiens. Le père se fait torturer à coups de pince à linge, dans sa sieste par ses quatre monstres, tous campés ! Il y a l’affreux fils aux tendances psychopathes qui aime couper les mains avec un jouet en plastique et ses trois soeurs, la mal aimée à la minerve, l’apprentie électricienne et la petite dernière à la tétine, facétieuse. Ils prennent le temps de nous faire entrer dans leur univers, montrent sans exagérer leur quotidien fait de trompe l'ennui à coups de poulets qui tombent du ciel dégommés au pistolet en plastique. Quand l’affreux fils écrit à la craie sur des murs invisibles, c'est un ballet réglé au millimètre. Quand la mère de famille roudoudou se déhanche pour séduire son mari à bout des crasses de sa progéniture, c’est purement gracieux. Quand le père part au bout de la troisième tentaive, on est pris à la gorge par leur détresse. C’est juste et sincèrement investi. Quand le fils avec ses cheveux orange et hirsutes arrive sur un vélo pupitre, quelques spectateurs deviennent musiciens et décoiffés à l'insu de leur plein gré et c'est jubilatoire. Enfin, quand la mère passe le téléphone à un spectateur du premier rang lui signifiant que c'est pour lui, c’est fin, très fin.

On sort de chez la famille Semianyki avec quelques confettis dans les cheveux, un peu humides et dépêtrés des bandes du papier final avec une sensation de plénitude. De l’humour, du vrai qui nous transporte avec connivence!

paris oct 13 15

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article

commentaires