Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 17:35

oise-0528.JPG

 

Dans la cuisine de la maison d'hôtes où la radio locale tourne en boucle, Joëlle sert le repas du soir et fait la conversation aux convives.

Joëlle a un projet : rallier à pied Marseille depuis le Nord de la France. Elle a calculé qu’en faisant des étapes de vingt kilomètres par jour, elle devrait mettre deux mois. Elle cherche des sponsors et a construit pour cela un dossier qu’elle va aller présenter à l’association pour les enfants malades : « les pièces jaunes ».

L’itinérance, Joëlle, elle connaît. Elle a eu un restaurant à Liège où elle faisait aussi des crêpes, été en charge des services généraux dans une entreprise de 500 personnes, travaillé comme responsable technique dans une usine dans la Drôme. Et puis elle est remontée dans les Ardennes pour se rapprocher de son frère alcoolique. Mais elle n’a pas réussi à se réadapter. Alors depuis un an, elle gère une maison d’hôtes dans l’Oise.

La maladie aussi, Joëlle elle connaît. A cause d’un type dont elle ne voulait pas tomber enceinte, et après le suicide de son mari, elle a pris la pilule. Deux mois après, elle a attrapé le cancer au sein. C’était en 2006. Depuis, elle a fait des chimios et des examens à n’en plus finir avec tellement de produits toxiques qu’elle en a mauvaise conscience. Tous ces trucs radioactifs, ça contamine aussi les autres. Imaginez dans le métro quand vous êtes serrés comme des sardines se disait-elle encore la semaine passée quand elle est allée à Paris pour ses examens bimensuels. Et tout ça pour qu’ils disent que les tâches sur ses poumons grandissent.

Dans la grande cuisine où Joëlle sert le repas aux hôtes, la radio locale tourne en boucle. Les nouvelles, elle les a grâce aux touristes, alors elle n’a pas besoin de la télévision et de toutes façons, elle n’en a pas. La seule chose qu’elle regarde, ce sont les épisodes en rediffusion sur internet de Plus Belle La Vie.

oise-0531.JPG

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 18:56

paris-2014-0361.JPG

Et il est bon de les respecter.

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 19:06

sante3.JPGsante2.JPG

 

Ce matin, je suis partie avec le Nikon en bandoulière, chercher l'inspiration et mettre en application les précieux conseils de mon coach photographe.

La Santé me nargait l'objectif avec ses promesses de saisir les restes de l'attente. Alors j'ai shooté. De près, plusieurs fois, sans préméditation mais avec intention d'épuiser le sujet. Rester là et saisir l'instant décisif. Explorer le sujet, chercher l'angle.

J'étais en pleine évasion, à fond dans ma quête et, un rien grisée.

C'est alors qu'est arrivée la maréchaussée. Deux flics sont descendus de leur voiture bleu blanc rouge. Les deux gardiens planqués dans la guérite les avaient appelés.

Et je me suis faite interpeler ! Pas le droit, mais pourquoi ? C'est une zone sécurisée. Il va falloir tout effacer. Le banc sous l'abribus et les gobelets vides ? Oui, c'est comme ça. Mais pourquoi ? Une nouvelle directive.

 

Alors je me suis exécutée mais j'ai réussi à sauver trois clichés ! Chers lecteurs, promettez de ne pas me dénoncer.

sante1.JPG

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 16:01
rouen 0395
rouen1

rouen2

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 14:02

Si ta commune n’organise pas d’élection dimanche prochain parce qu’un candidat a été élu au premier tour de l’élection municipale de dimanche dernier tu n’as pas besoin de te déplacer pour aller mettre un bulletin dans l’urne mais si ta commune organise une élection dimanche prochain parce qu’aucun candidat n’a été élu au premier tour de l’élection municipale de dimanche dernier et si tu as voté le weekend dernier et si le candidat est toujours en lice soit parce qu’il a obtenu plus de 10% au premier tour et qu’il s’est maintenu soit parce que sa liste a fusionné avec une autre tu te présenteras à nouveau dans un bureau de vote dans une école maternelle ou primaire pour aller faire un choix qui pourra être le même qu’au premier tour alors que si ta commune organise une élection dimanche prochain parce qu’aucun candidat n’a été élu au premier tour de l’élection municipale de dimanche dernier et que tu as voté le weekend dernier mais que le candidat de ton choix préalable n’est plus en lice, soit parce qu’il n’a pas obtenu 10% au premier tour ou qu’il a obtenu plus de 10% au premier tour mais qu’il s’est désisté au nom du pacte républicain sans s’associer à aucun autre candidat car il l’aura jugé contraire à ses opinions politiques tu te présenteras à nouveau dans un bureau de vote dans une école maternelle ou primaire pour aller faire un choix qui s’appuiera sur les listes en présence te laissant peut-être amer mais tu auras le mérite de ne pas laisser l’abstention galoper car si tu n’as pas voté dimanche dernier et que ta commune organise encore une élection parce que personne n’a été élu au premier tour même si tu penses qu’aucun candidat n’est absolument génial et que ces politiques sont tous des pourris surtout ceux du front national mais les autres aussi en particulier ceux qui sont au pouvoir qui ne font pas grand-chose de visible pour améliorer ton pouvoir d’achat et lutter contre le chômage va voter quand même sinon tu seras un GROS CON !

Un jour peut-être tu n’auras plus le droit. Certaines choses arrivent plus vite qu’on ne le croit !

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 14:27

Au Grand Palais les vidéos de Bill Viola se dégustent lentement. Il faut plonger dans son univers d’eau sous toutes ses formes. S'immerger.  

http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/bill-viola

Un miroir, une onde, un déluge, des perles fines engloutissent, transportent, saisissent, métamorphosent l’humain.

L’œil est attiré, la respiration entraînée, l’entier happé.

Regarder une vidéo de Bill Viola, c’est à chaque fois un nouveau voyage. Un univers calme ou une histoire surprenante, au rythme qu’il a choisi lui. Trois femmes traversent un voile d’eau. Du gris à la couleur, dégoulinantes, il suffit de prendre ce qui est là. Exercice de méditation en deux heures d’exposition. Un corps s’élève d’un socle de pierre sous une pluie inversée, le feu perd contre l’eau, des êtres immergés. Et puis il y a cette salle où des histoires se vivent. Côte à côte une porte ouverte sur un escalier, une maison surplombant un lac où un bateau déménage.

Les sensations affluent. Celles données à vivre par l’écran se mélangent à sa propre histoire personnelle. Chacun la sienne. Dans l’œuvre « Neuf tentatives d’immortalité », le performeur, le vidéaste himself retient sa respiration. Au bout de quelques minutes, j’étouffe. Ensuite il nous emmène chez Vermeer, chez Caravage. Je souris. Facsinée de la justesse. Dans une chambre où la lumière prend la place, dans un quintette de sentiments justes. Mes pensées arrivent et repartent. Le théâtre, la peinture, l’écriture, la photo. Ma propre créativité. Ma sensibilité. Dialogue avec soi et à partager.

Enfin, il y a les mains. Aériennes, réelles, vivantes, quatre paires différentes qui dansent sur l’écran.

Qui ? Nous. Toi. Moi. Eux, elles. Vous. Lui. Le temps.

Respirer. Inspirer. Bill Viola donne à vivre.

http://www.billviola.com/

https://www.youtube.com/watch?v=CVEfLHY6-bc&feature=player_embedded

WP_000555.jpg

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 11:55

Un rayon de soleil

Un carton d’habitation, vide. Une absence de regard. Encore, esquissés, détournés.

dimanche01 dimanche02
dimanche03 dimanche04
dimanche05 dimanche09
dimanche06 dimanche07 dimanche08

 La promesse de bien-être. Publicité. Rabâchée.

dimanche10 dimanche13
dimanche11 dimanche12

Partout

dimanche14Un bain de lumière. Une caresse saisie. Etre bien.

dimanche18 dimanche19
dimanche20 dimanche21

Chacun pour soi et le ciel pour tous. dimanche17

Bleu et pourtant je blanchis.

De m’être arrêtée. D’avoir pris le temps de regarder.

Agressée de l’indifférence. Mal au cœur de la misère solitaire.

Dimanche exacerbée.

dimanche15

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 19:43

En Angleterre, la Queen est une institution. Avant ça me faisait sourire. La monarchie très peu pour moi. Vive la république, vive la France. Mais ça c'était avant.

La Queen donne aux Anglais un repère terrible, une raison d'y croire comme on dirait en marketinge. Elle incarne des valeurs auxquelles on adhère ou pas mais qui donnent un sentiment d'appartenance et au final une sorte de cohésion entre les individus.

 

Avant Elisabeth, il y a eu Victoria. Elle a perdu son Albert après 10 ans de mariage et 9 enfants. Elle a été très malheureuse et a porté le deuil tout le reste de sa vie. De cet amour, Londres regorge de monuments : un Royal Albert Hall, des statues massives et un musée. Au V&A, des collections fantastiques de trucs vieux ramenés de l'empire et aussi une intégration du monde monderne. C'est très réussi ! Chapeau ! 

 

A Kensington palace, l'héritage est exhibé et pendant que les joyaux de la couronne se laissent admirer, le monde réel continue à avancer. George fait des sourires qui font chaud au coeur.

Je ne dirais pas que ça me fait rêver mais ça donne envie. Pas d'une monarchie, mais que nous aussi en France on apprenne à mélanger la fierté et le modernisme, merde !

 V-A2.JPG

 

Au V&A - Londres février 2014

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:58

Samedi matin à Notting Hill règnait une atmosphère printannière.

Sur Portobello Raod, marchands des quatre saisons, musiciens ou antiquaires vaquaient à leurs affaires.

Un joyeux tohu bohu de touristes flanant dans ce Londres cosmopolite et accueillant.

J'aime ! Vraiment.

 

portraitgall1 portraitgall2
portraitgall3 portraitgall4

 

 

 

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 19:12

provins4

Dans le musée de Provins, un bric à brac digne des foirfouilles les plus notables. Dans la maison renaissance, calices, tabliers de vénérables, statues de bois mangées aux vers, arquebuses, tabatières et trébuchets. Et sur le mur un bourreau du cru de la lignée des Sanson pose. La toile est gardée par un homme sans sourire. Il faut dire que le radiateur en fonte entre sa chaise et le tableau glougloute à grand renfort de sifflements. Comme quoi, bourreau ça se transmet de père en fils et même après !

provins1

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article