Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 13:19

Texte et photo Nathalie Deysson

 

 

 

 

 

Dialogues en retard, au café du soir, j'imagine le pire et tu n'arrives pas.

 

Devant le comptoir usé et l'oeil déterminé du garçon de café, j'attends.

 

Tes éternelles angoisses, tes fumeuses impasses, tes oublis vagabonds et j'en passe.

Mes futiles tendresses, mes états d'oppression et toutes mes promesses, passons.

Devant ma tasse fumante, le sucre suspendu dans la main qui se tend : j'attends.

 

C'est délicat d'être dans l'expectative de cet instant qui ne se déroule pas.

L'oeil amusé du garçon de café, mon impatience et mon souffle agacé, je presque fulmine, à quoi bon ?

 

La salle s'emplie de quelques anonymes aux brouhahas complices tandis que je tourne indéfiniment, la cuillère au seuil de mon supplice.

 

Un couple d'homo vient se serrer tout près, comme pour s'étouffer mutuellement ou se dissoudre au contact de la chaleur de l'autre: j'ai froid.

Derrière son comptoir à mensonges, toujours le regard appuyé du garçon de café.

 

Au plafond, le néon fait de l'oeil à toute l'assemblée, devant moi le néant : personne.

 

 

Il pleut dehors, comme pour accompagner ma déprime qui commence sa petite musique crispante: je ferme un instant mes écoutilles, je sombre bientôt, mais pas tout de suite, sait-on jamais, tu pourrais arriver !

 

 

" Bonsoir ! " dit en s'asseyant, le garçon aux jolis yeux café...

caf---et-d--pendance.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by plume invitée - dans Plumes créatives
commenter cet article

commentaires

Jean-Luc 04/12/2011 19:10

j'ai les yeux marrons cafés

Magdeleine 10/12/2011 14:10



Alors il n'y a pas de hasard !