Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 18:04

Dans le cadre de Paris face cachée, des lieux s'ouvrent aux inscrits curieux de découvertes inaccessibles aux simples visites.
Dans une impasse au nom de peintre l'atelier de chana orloff se donne à voir. Elle est née ukrainienne et juive, a fui les pogroms, la barbarie nazi, a participé à la création de l'état d'Israël, s'est mariée et est devenue maman puis grand-mère.
Et puis elle a sculpté en faisant évoluer les matériaux avec ses moyens, en avant garde et avec le contact de grands du Montparnasse. Modigliani la croque. Les midinettes l'inspirent.
Son atelier construit par Auguste Perret est aujourd'hui un musée dédié à son oeuvre. S'y exposent des bustes joufflus, des femmes compactes, des animaux symboliques. Et l'âme de l'artiste.
Pourquoi est elle oubliée aujourd'hui alors qu'elle connut le succès en son époque?
Femme d'innovation, aux partis pris marqués, son oeuvre comporte une dimension politique et une autre clairement artistique.

paris-divers-0039.JPG

Pour la prochaine édition de Paris face cachée dans un an, je vous recommande la visite de ce lieu.
Peut être les déambulations créatives feront elles une petite incursion dans les villas Montsouris d'ici là pour écrire la transformation des faubourgs et des gens. Ça tente quelqu'un?

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de rue
commenter cet article

commentaires