Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 17:56

 

ostende208

 

 

 

 

 

Du haut de la dune, les canons vestiges d’un mur de l’Atlantique pointent vers la mer, immobiles.

Entre la dune et la mer, le tramway file.

Sur la promenade, les engins de location pour petits, grands, couples ou familles nombreuses roulent selon des trajectoires aléatoires.

Assis sur un petit muret, il joue de l’orgue de barbarie et parfois c’est elle, sur lequel un singe en peluche se dandine

 

 

 

 

 

 

 

 

ostende203 

 

 

 

 

Face à la mer les grands immeubles rectangulaires ont mangé les petits triangulaires et dans les rues derrière, les grues s’activent.

Au loin les voiliers décorent l’horizon comme des toiles accrochées sur le ciel tantôt bleu, tantôt nuageux.

Un hélicoptère dépose un type en combinaison orange et le reprend cinq minutes après, à la manière d’une araignée sur un fil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ostende205

 

La bouée jaune tantôt flotte, tantôt repose au gré de la marée.

Sur le sable, les coquillages qui ne sont pas ramassés par les enfants, craquent sous les pas des promeneurs, ou vivent sous le sable. Ceux là ne finiront pas en relique dans une devanture hommage à un peintre d’un autre siècle né et mort ici. Le gros bonhomme dans un fauteuil roulant qui tient compagnie à la dame pipi du port pour qu’elle puisse lui faire régulièrement des piqûres dans le gras de son abdomen n’est pas James Ensor.

 

 

 

 

 

 


ostende209

 

 

 

Elle déambule sur le sable mouillé, au plus près de là où s’écrasent les vagues. Les traces de son passage éphémère s’effacent.

 

 

Ostende, reine des plages, en mouvement.

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Magdeleine
commenter cet article

commentaires

Nathalie 16/06/2011 23:32


Que de belles photos! Merci Mag.


Magdeleine 17/06/2011 09:48



Je suis ravie de ton retour ici ! Une énorme bise à toi.