Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le propos

Regards sur la culture, images des rues, mots venus par inspiration

Rechercher

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 08:45

P1100771

 

Plume invitée : Juliette

Sur proposition

 

 

 

 

Mode d’emploi pour remettre les choses en perspective

Détester le RER et envier ceux qui prennent le métro.

Changer de lieu de travail, abandonner le RER, se réjouir et constater que le métro aussi est bondé, avec son lot quotidien d’avaries techniques ou humaines et qu’il y est beaucoup moins commode de lire.

Détester la zone industrielle de Nanterre et rêver de travailler dans de l’Haussmannien.

Changer de lieu de travail, intégrer un immeuble particulier dans le quartier de la Madeleine et constater que l’isolation des fenêtres est approximative ce qui pose un problème en période de grand froid (et probablement de fortes chaleurs …), qu’on ne peut pas faire un pas dans la rue sans buter contre (au choix, réponse multiple possible), une valise, un touriste, un individu pressé, un vélo, un scooter, voire un automobiliste daltonien, que le bruit règne en tous lieux, que les restos de quartiers sont chers et bondés et que finalement une cantine a du bon.

Détester les multinationales et fantasmer sur les PME à taille humaine et aux process souples.

Changer de lieu de travail et vérifier l’adage de l’herbe verte.

Se dire que c’est vraiment moche et que la vie est injuste. Beaucoup trop.

Aller faire un tour à l'institut Curie.

Prendre une claque. Magistrale.

Sortir sonnée.

S’engouffrer dans une bouche de métro, regarder le tourbillon des vivants rentrer de leur boulot et faire la tronche.

Oublier de détester.

Sentir une larme couler sur sa joue.

Remettre les choses en perspective. 

CIMG2032

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Magdeleine - dans sur proposition
commenter cet article

commentaires

Jean de la Lune 08/03/2012 09:33

Je n'ai pas bien compris la symbolique de la photo: une vue bucolique de Nanterre, un immeuble Haussmanien perdu dans la zone, une mise en perspective?

Magdeleine 08/03/2012 14:36



C'est un peu tout ça à la fois ... Une zone de perspective haussmanienne? Et réciproquement ? Une expression du (terrain) vague à l'âme de l'auteure en plein chantier intérieur ?



Bérénice 05/03/2012 14:20

C vrai des fois on enrage pour la bricole et si on se demande "jusqu'à quel point c'est grave ?" on trouve pire, voire bien pire
Merci pour la perspective réaliste !

Magdeleine 08/03/2012 14:46



Oui, c'est vrai. Mais ce n'est pas parce qu'il y a pire que ce n'est pas grave. Tout est une question de fenêtre. Le tout est de ne pas y rester trop longtemps. Merci Bérénice de vos lectures sur
et entre les lignes, pertinentes et bienveillantes.